Famille

Enfant qui a peur du noir : comment réagir ?

L’enfance est caractérisée par la succession d’événements que l’enfant doit surmonter afin de mûrir. Parmi ces réactions fréquentes, on distingue la peur du noir. L’enfant n’arrive plus à rester dans l’obscurité qu’il considère comme des allures de pièges où il est exposé au danger. La nuit, l’enfant a alors du mal à dormir. En tant que parents, un grand rôle vous incombe. Vous devez connaître les raisons pour lesquelles votre enfant à peur du noir et l’aider à surmonter cette phase de sa vie.

Quelles sont les raisons qui peuvent amener l’enfant craindre le noir ?

Chez l’enfant, la crainte de l’obscurité se nomme « nyctophobie« . Il apparaît parfois chez le nourrisson ou vers l’âge de 2 ans à 5 ans. À cet âge, l’enfant prend conscience de la séparation vis-à-vis de ses parents à l’heure du coucher. Dans le même temps, son imagination débordante va développer ses craintes. Alors, pour un enfant, se retrouver plongé dans l’obscurité suscite un sentiment d’insécurité. Dans le noir, il est impossible pour lui de contrôler son environnement, de vérifier qu’aucun monstre ne rode autour de lui.

A voir aussi : Connaissez-vous la tocophobie, ou peur de la grossesse?

La forte présence de cette imagination peut être aggravée par le fait d’avoir été témoin d’un film ou d’un dessin animé d’horreur. Alors chez l’enfant, il naît un sentiment d’angoisse qui influence fortement son sommeil. La peur du noir est aussi due au fait que l’enfant est seul dans sa chambre sans ses parents. Ces personnes auprès desquelles il se sent en sécurité. Par ailleurs, la peur peut aussi être une réaction d’un enfant qui a envie de passer plus de temps avec ses parents. Il leur réclame ainsi plus d’attention. Surtout au moment du coucher.

Comment se comporter si votre enfant a peur du noir ?

Lorsque votre enfant a peur du noir jusqu’au point où il vous faire appel, la meilleure conduite est de vous lever et d’allumer une lumière dans sa chambre. Il pourrait vous parler de la présence d’un monstre derrière le rideau. N’ignorez pas cela. Vous devez vérifier avec lui qu’il est en totale sécurité. Une fois rassuré, il se rendormira. Toutefois, votre enfant doit apprendre à s’endormir seul. N’oubliez pas que cela fait partie de son autonomie.

A découvrir également : Signe astrologique Cancer : caractère, personnalité, compatibilité

Mais lorsqu’il exprime sa peur du noir, n’hésitez pas en parler avec lui. Et cela, quel que soit son âge. Le fait d’avoir un temps d’échange avant l’endormissement sur ce qui s’est passé le soir va lui permettre d’être rassuré. Si c’est un cauchemar qui réveille votre enfant, la situation sera plus compliquée. Mais la procédure reste la même. Demandez-lui de raconter son mauvais rêve. Surtout rester près de lui tant qu’il n’a pas retrouvé son calme et laissez-le se rendormir seul.

Comment aider votre enfant à surmonter la peur du noir ?

Pour aider votre enfant à ne plus avoir peur la nuit, vous devez vous installer près du chevet du lit de votre enfant avec les dessins qu’il aura réalisés. Ces dessins seront ceux des terribles monstres qui peuplent ses nuits. Peu importe les méthodes employées, le vrai jeu consistera à l’aider à apprivoiser et à vaincre sa peur. Et cela passe beaucoup plus par le dialogue et la parole. C’est pour cette raison que vous devez identifier d’où vient l’angoisse de votre enfant. Vous devez l’inciter à y apporter des réponses et à le prendre au sérieux sans dramatiser la situation.

Grâce aux échanges, vous devez l’inviter à décrire sa peur. Prenez la peine de lui demander ce qui lui fait peur précisément afin de cerner tous les aspects de la situation. Assurez-vous de montrer à votre enfant que vous comprenez sa peur. Pour l’aider à surmonter sa peur, vous pouvez aussi évoquer une peur qu’il avait eue et qu’il a su dépasser. Enfin, aider l’enfant à identifier les ressources dont il a besoin lorsqu’il a peur. Par exemple, l’interrupteur de la veilleuse doit être à portée de main.