Immo

Quel loyer pour quel salaire ? Calculer le loyer maximum mensuel

Avez-vous l’intention de louer un appartement ? Veuillez bien regarder ce que vous gagnez comme revenu avant de signer votre contrat de bail. En effet, le choix de votre bien immobilier doit tenir compte de votre rémunération mensuelle. Si vos appointements n’atteignent pas un seuil donné comparativement à votre droit locatif, vous aurez du mal à honorer vos engagements vis-à-vis de votre bailleur. Pour cela, découvrez dans ce guide le loyer maximum mensuel qu’il faut pour un salaire donné.

Voici le loyer maximum mensuel pour un salaire donné

Le revenu devrait normalement être le triple du droit locatif à payer. Autrement dit, le loyer maximum mensuel pour un salaire donné doit être le tiers de ce dernier. Par exemple, un occupant d’un bien immobilier qui doit payer 700 € comme droit locatif devra avoir un salaire net mensuel égal à 2100 €.

A lire en complément : Quelles sont les taxes sur une résidence secondaire ?

Pour mieux comprendre, il s’agit de faire l’opération suivante : 700 € x3. S’il gagne un revenu moins que ce montant, il ne pourra pas occuper ce logement. Il sera obligé de chercher un autre qui pourra respecter cette norme tarifaire.

En clair, si vous êtes locataire, vous devez investir 30 % de votre salaire dans la location de votre logement. Supposez que vous trouvez un appartement qui doit être loué à 660 € par mois. Voilà que votre revenu mensuel net est 1800 €. Quand vous faites le calcul, vous verrez que votre loyer prendra 37 % de votre salaire.

A lire également : Quels frais de notaire devez-vous payer lors de l'achat de bien immobilier ?

Les conseils pour le choix d’un logement en fonction du salaire

Il existe plusieurs recommandations qui pourront vous aider à choisir votre logement en fonction du salaire que vous percevez. Ainsi, pour un salaire net mensuel relatif à un revenu de solidarité active (RSA), le loyer recommandé est entre 200 à 400 €. En effet, les individus qui perçoivent ce type de salaire jouissent d’autres allocations.

Il est vrai que vous aurez du mal à trouver un logement dont le loyer est égal à 200 €. Dans ce cas, optez pour un autre qui n’excède pas 400 €. Si votre salaire net mensuel équivaut à 1200 €, cherchez un appartement ayant pour droit locatif strictement égal à 400 €.

Ce revenu obéit amplement à la règle du loyer expliquée en haut (loyer=1/3 du salaire). Quand le salaire net serait 1500 €, le loyer doit pouvoir être 500 €. Pour un revenu mensuel équivaut à 2000 €, vous devez chercher un logement dont le tarif locatif par mois est 660 €.

Les différentes aides au logement

loyer maximum mensuel

L’État français permet à ses citoyens d’accéder au logement en mettant à leur disposition certaines allocations. Il s’agit d’abord du dispositif dénommé avance Loca-Pass. Ce dernier donne la possibilité aux personnes démunies de payer la caution de bail afin d’intégrer le bien immobilier.

Une autre subvention est prévue dans la machine d’aide baptisée sous le nom d’Habitat à loyer modéré (HLM). Ici, une partie du droit de bail est financée par l’État. En dehors de le HLM, il y a également les Aides Personnelles au Loyer (APL). Le ministère en charge de l’habitat passe par celles-ci pour permettre aux Français d’accéder au logement.

Pour profiter de ces aides, vous devez remplir certaines conditions. Les plus capitales concernent vos revenus qui doivent atteindre le seuil donné par l’État. Quant aux APL, vous avez la possibilité de faire une simulation en ligne pour vérifier votre éligibilité.

Le droit locatif peut-il être majoré ?

Le loyer peut être majoré ou non. Cependant, tout est en fonction de la région dans laquelle se trouve le bien immobilier. Par exemple, en zone dite tendue, vous ne devez en aucun cas revoir à la hausse le droit locatif quand vous changez de locataire. Cependant, vous êtes libre en tant que propriétaire, de fixer un prix lors de la première location du logement.

C’est faisable à condition que le bien immobilier ne soit pas occupé depuis un an six mois ou plus. S’il y a des travaux en cours, vous pouvez revoir le loyer. Pour info, les zones tendues sont définies par la loi Alur. Elles concernent les milieux dans lesquels les droits locatifs sont très onéreux.

Dans la capitale française, il n’est pas possible de majorer le loyer en cas de changement d’occupant. Certaines autres villes à démographie galopante obéissent également à cette règle. Dans les autres agglomérations, vous pouvez en effet majorer comme minorer le loyer.