Finance

Placements : que faire avec une épargne de 200 à 300 euros par mois

Réaliser des économies sur son revenu mensuel est une attitude que possède beaucoup de personnes. Bien évidemment, il faut épargner pour préserver son lendemain. Mais il ne suffit pas d’épargner. Le plus difficile, c’est d’investir dans une activité rentable. Par manque de conseils, beaucoup d’épargnants laissent dormir leurs liquidités sur des comptes courants ou livret alors qu’ils pourraient faire fructifier sur les solutions de placement plus dynamique. Découvrez ici les meilleurs placements qu’il faut réaliser avec une épargne de 200 à 300 euros par mois.

Investissez votre épargne en assurance-vie

Si vous souhaitez constituer un capital, l’assurance-vie est la solution idéale. C’est une grande boîte à outils qui englobe plusieurs avantages. L’investissement en assurance-vie permet de bénéficier d’un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire en cas de décès pour les versements effectués avant 70 ans. Au-delà de cet âge, ce sera 30 500 euros de versement à tous les bénéficiaires. Parmi les avantages de l’assurance-vie, on distingue aussi la disponibilité des fonds. En effet, vous aurez la possibilité de récupérer une partie ou la totalité des fonds à tout moment.

A découvrir également : Quel livre sur comment bien investir ?

Toutefois, une fiscalité sera appliquée en fonction de l’ancienneté du contrat sur les intérêts que vous récupérez lors de l’achat. Dans l’optique d’obtenir des rendements très intéressants, vous pouvez créer une allocation financière sur mesure. Enfin, l’investissement en assurance-vie permet de lisser les variations des différents supports en Unités de Compte. Par conséquent, vous pouvez espérer bénéficier d’une performance supérieure à partir de ces abondements mensuels sur le contrat.

Investissez votre épargne dans des SPCI

Depuis plusieurs années, les SPCI sont devenues une valeur refuge pour un grand nombre d’investisseurs. Lassés des soucis liés à l’investissement immobilier, ils se réfugient dans la pierre papier. L’investissement en SPCI permet de préparer un complément de revenu à la retraite. Grâce à un investissement en SCPI, vous devenez propriétaire d’une partie des parcs immobiliers totalement gérés par des professionnels du secteur. Votre investissement vous permettra de toucher des loyers trimestriels et de profiter de la revalorisation des parts dans le temps.

A lire également : Qu'est-ce qu'un compte Boursorama ?

Par le biais du nombre de biens et de locataires présents à l’intérieur de la SPCI, vous bénéficiez également d’une mutualisation des risques et de la diversification des cibles locatives. L’utilisation du crédit de levier et des taux bas pratiqués actuellement vous permet d’investir un montant plus important de parts. Alors les 200 euros ou 300 euros d’épargne mensuelle seront utiles pour combler la différence entre le montant du prêt et les loyers perçus. Pour investir dans les SCPI, vous pouvez choisir entre les SPCI fiscales et les SPCI de rendement.

Investissez votre épargne dans un dispositif Pinel

Si vous voulez réduire votre impôt, le dispositif Pinel est parfait pour vous. En effet, il permet de réduire votre impôt sur le revenu. Il nécessite un investissement immobilier dans le neuf. En investissant dans ce dernier, vous aurez la possibilité d’obtenir jusqu’à 21 % du montant du bien en réduction d’impôts. Mais vous devez vous engager à le mettre en location pendant une durée 6 ans, 9 ans ou 12 ans. L’avantage de cet investissement est que vous pouvez le réaliser avec un crédit. Vous allez vous engager à régler votre dette à travers les loyers et le montant de la réduction d’impôts.

Votre épargne de 200 euros et 300 euros vous permettra de régler rapidement votre dette. Lorsque le dispositif est terminé, vous pouvez récupérer votre capital et vendre le bien. En fonction de la valorisation du bien immobilier et la durée du prêt, vous pouvez réaliser un gain net de 35 000 euros à 75 000 euros sur l’opération. Notez que ce gain est principalement constitué par votre réduction d’impôts et la valorisation potentielle du bien immobilier. Toutefois, la revalorisation du bien acheté repose sur de nombreux facteurs d’incertitude dans le temps. Donc éviter de baser votre intérêt sur une plus-value de sa valeur à la sortie de ce dispositif.