Immo

Quels frais de notaire devez-vous payer lors de l’achat de bien immobilier ?

Acheter un bien immobilier demande beaucoup de réflexion. Il s’agit d’une opération qui mérite l’apport et le contrôle de spécialistes tels que le notaire. Ce dernier intervient lors de l’achat du bien immobilier pour jouer un rôle bien précis. Cependant, quels sont les frais qui doivent lui être payés ?

Les frais de notaire lors de l’achat d’un bien immobilier : est-ce nécessaire ?

Les frais de notaire concernent l’intégralité du montant que l’acheteur va payer au notaire. Cette somme est à verser au plus tard le jour de la signature du contrat officiel de vente. En réalité, quand il s’agit d’un achat de bien immobilier, cela n’est pas seulement relatif à sa rémunération.

A lire aussi : Quelles sont les taxes sur une résidence secondaire ?

Vous pourrez certainement vous demander l’utilité d’avoir recours à un notaire pour acheter un bien immobilier. En effet, c’est un acte obligatoire, car c’est le seul moyen de faire valider l’achat immobilier. Bien qu’il soit suffisant qu’un vendeur et un acheteur se mettent d’accord, cet accord n’a aucune valeur juridique. Ainsi, sollicitez les services d’un notaire qui va vous aider à faire reconnaître le contrat d’acquisition aux yeux de la loi.

Quels sont les frais de notaire que l’acheteur doit payer ?

Les frais à payer comprennent les émoluments (rémunération fixe) et les honoraires du notaire mais aussi d’autres variables. Ces dernières qui sont aussi à la charge de l’acquéreur correspondent au montant à payer pour :

A lire aussi : Combien faut-il gagner pour acheter un logement en France ?

  • Les débours,
  • Les droits de mutation ou droits d’enregistrement.

Les débours

Ils désignent les frais annexes ou dépenses effectuées par le notaire pour le compte de l’acheteur. Celles-ci peuvent concerner la rédaction des actes notariés et la vérification des titres de propriété. Il peut s’agir aussi des conseils prodigués par le notaire à l’acheteur.  Ces frais doivent être remboursés par ce dernier au moment du paiement des factures.

Les droits de mutation ou droits d’enregistrement

Ce sont des taxes qui représentent la majeure partie des frais à payer pour le notaire. En effet, les droits d’enregistrement jouent un rôle très important dans la société. Le versement de ces droits permet aux collectivités locales d’avoir assez de ressources pour construire et entretenir les écoles et routes.

Ce sont l’ensemble de ces montants qui constituent les frais de notaire que l’acheteur du bien immobilier doit payer. Sans cela, son achat n’est pas valable juridiquement.

Quels sont les frais de notaire que le vendeur doit payer ?

Même si la majorité des frais de notaire sont à supporter par l’acheteur, le vendeur a sa part de responsabilité. Il doit en effet s’acquitter de certains frais avant que la signature du contrat de vente ne soit effective.

Il s’agit entre autres :

  • D’une part de la rémunération de l’officier public ;
  • Du paiement de la part équivalente à la durée d’occupation des charges de copropriété et impôts locaux.

Les frais de notaire à la charge du vendeur correspondent aux dépenses ayant rapport aux examens immobiliers obligatoires.